Bonjour Villa Corona !

Au revoir Lo de Marcos – Merci pour tous ces moments de bonheur.
7 avril 2016
Quand le chat s*en va (Minou), les souris dansent …
17 avril 2016

Depuis le weekend dernier nous sommes maintenant installés à Villa Corona dans l’état de Jalisco au Mexique, et y demeurerons pour deux semaines. Le trajet entre Lo de Marcos et Villa Corona a été pas mal plus long qu’on croyait; du 5 heures de route planifiée, nous en avons pris plus de 9 h! J’avais sous-estimé la chaleur accablante à l’extérieure (35 – 40 degrés) et les longues montées vertigineuses (et descentes débiles) dans la section entre Compostella et Villa Corona.

 

 

Nous avons donc dû effectuer plusieurs arrêts pendant notre route, car la température de notre moteur montait dangereusement, que la lumière « check engine » était constamment allumée, et qu’un de nos pneus arrière atteignait les +40 degrés à cause de l’utilisation des freins pendant nos descentes. Il y a eu aussi beaucoup de positif le long de notre route : paysage d’une beauté époustouflante, vue à couper le souffle, autoroute bien entretenue, routes secondaires dans le pays de la canne à sucre, petits villages sympathiques…

 

 

Nous sommes arrivés au camp Chimulco à 21 h. On se stationne à l’aveugle du mieux qu’on peut et on prépare notre souper tout en ouvrant cerveza et vino! Bernard et moi sommes tellement crevés qu’on tombe presque endormis dans nos assiettes… je me suis finalement endormi auprès de Myco.

 

IMG_4349

 

Le lendemain matin, sous le lumineux soleil, on fait connaissance avec notre campement; un immense complexe étendu sur 14 hectares de végétation, verdure, arbres, lac, piscines aquatiques ET thermales, dont une, spécialement réservée aux visiteurs venus en motorisé, qui est remplie tous les soirs vers 18 h et qui contient plusieurs types de minéraux sans compter les hydromassages! En plein ce qu’il me faut pour soigner mon dos et mon cou endoloris! Pas compliqué, matin et soir on fait trempette dans ses eaux bénites!

 

tb_Parque acuatico

 

On rencontre aussi des habitués, Barb et Mike qui en deux minutes nous partagent ce que l’on doit savoir des environs. On part donc à la ville découvrir où sont situés les micros marchés d’alimentation, les fruiteries… On fouine à droite et à gauche, trouvons la place centrale, qui est vraiment coquette, située sous des arbres centenaires et tout près d’une jolie église. Nous sommes ravis.

 

 

Nous avons aussi découvert avec stupéfaction que « Merci la vie » a la picote… sur toute la longueur et hauteur de son côté gauche (40’ X 12’) c’est plein de picots de goudron – ah quelle horreur! Bernard et moi réalisons qu’à un certain endroit sur notre route, effectivement il y avait eu un camion qui aspergeait d’un liquide douteux, la chaussée… du goudron! Je vais vous passer tous les jurons qui sont sortis quand nous avons aussi vu que notre Honda Fit avait aussi la picote — ce n’était plus une voiture blanche que nous avions, mais gris-noir! Longue histoire courte : ça prit 12 heures étalées sur 3 jours à tout faire disparaître : une tâche à la fois en frottant délicatement avec du W-40. À retenir : quand on pense que c’est douteux sur la route – ON s’arrête et on attend!

 

 

Nous avons été aussi faire une virée dans la ville de Chapala – magnifique route bordée par le très long lac Chapala (une mer intérieure), plusieurs petits villages, des marchés… à notre arrivée, c’était aussi jour du marché avec tous les locaux offrants leurs produits – chouette! L’architecture de certains bâtiments reflète bien le début de notre périple dans la zone coloniale du Mexique – fer forgé, mosaïque, toit en arc, couleurs vibrantes, porte de bois très âgés…

 

 

Bon, je sais que beaucoup de nos amis et notre famille au Québec rouspètent à propos d’un bizarroïde de printemps frisquet et enneigé – pas pour me plaindre, mais ici très très hot! Entre 35 et 40 degrés Celsius tous les jours, pas de pluie et sec (20 % d’humidité versus 80 % à la mer). Nous avons donc décidé de bouger « Merci la vie » sous un dôme de bougainvilliers et nous offrant un tapis de pétales roses et fuchsias – sommes passés de 35 degrés à 25 à l’intérieur du VR – contente la madame!

 

 

Même notre belle Myco est au paradis : un campement pratiquement désert lui permet de courir quand et où elle veut! Et elle adore sa nouvelle amie, Princesse Angie. Tout un spectacle de les voir jouer et danser le tango ensemble!

 

 

 

 

Sans oublier Pink, qui se prélasse tout en admirant la belle nature!

 

IMG_4500

 

Samedi matin j’irai reconduire mon Bernard à l’aéroport de Guadalajara – il s’envolera pour une semaine vers Las Vegas pour son congrès annuel. Et moi, de mon côté j’explorerai davantage les environs – je me sens vraiment bien ici!    Merci la vie xxx

Translate »
Aller à la barre d’outils