Journée de la révolution — Día de la Revolución

Lo de Marcos, Nayarit, MX – comme si on revenait à la maison!
13 November 2016
Petit bonheur au quotidien
27 November 2016

Ce matin Bernard et moi avons enfourché nos fringantes montures… à deux roues pour aller voir la belle parade de la révolution au village de Lo de Marcos – de joyeuses célébrations qui durent 3 jours afin de souligner une révolution de 10 ans qui a commencé en 1910 pour mettre fin à la lutte contre le dictateur José de la Cruz Porfirio Diaz Mori.

Déjà, en roulant sur les petites routes de terre, on pouvait entendre la musique et les gens qui chantaient et humer les odeurs en provenance des plats mexicains qui chauffaient sur les feux de bois à l’extérieur. Plusieurs « Gringos » (touristes américains et canadiens) circulaient aussi joyeusement parmi les gens du village. Vraiment le fun de voir la joie et les sourires fusés de partout, de se mêler avec les villageois, d’admirer les jolis costumes, d’applaudir les prouesses des cavaliers qui faisaient caracoler leurs chevaux aux rythmes de la musique mexicaine – et surtout la ravissante cavalière, que mon Bernard a vite fait de remarquer, qui resplendissait avec sa pimpante robe multicolore à corset!

La parade s’est déplacée un peu partout dans le village, s’arrêtant quelquefois pour donner la chance aux boxeurs de démontrer leurs talents et aux jeunes et moins jeunes de danser un peu partout. Dans les chars allégoriques aux couleurs du Mexique, de jeunes filles en costume d’époque lançaient des friandises et des fleurs tout autour de nous. On pouvait ressentir dans les chansons et les danses, toute la fierté des gens du village.

Lo de Marcos est si vivant avec toute cette effervescence et ses décorations qui vont jusqu’à la plage où la fête continuera toute la journée. Viva la révolution!

Un peu d*histoire sur cette révolution au Mexique;

En 1910, Francisco Madero étant las du règne autoritaire du dictateur Diaz, au pouvoir depuis les 30 dernières années, a été l’un des principaux investigateurs au Mexique pour avoir formé le Parti Anti-Réélectionniste. Après avoir fait campagne une première fois contre Diaz, il a perdu ses élections, car elles furent truquées. Après sa victoire très contestée, Diaz a par la suite fait emprisonner Madero à San Luis Potosí. Après sa libération, Madero a fui au Texas où il a écrit le Plan de San Luis Potosí, qui a exhorté le peuple à se lever contre le gouvernement pour réinstaller la démocratie dans le pays. Cette révolution a aussi causé beaucoup de protestation et de batailles sanglantes, des familles entières furent décimées. Même Madero, finalement élu en 1911, fut assassiné deux ans plus tard.

Pendant les 10 ans de la révolution, la devise des révolutionnaires était « Sufragio Efectivo – No Reelección » qui signifie avec un suffrage effectif, pas de réélection. Cette devise est toujours utilisée au Mexique aujourd’hui et demeure une caractéristique importante du paysage politique. Les présidents mexicains siègent pour une période de six ans et ne sont pas rééligibles.

Translate »
Skip to toolbar