On the road; dans la tempête vers le Québec!

Période de transition difficile
16 avril 2017
Un lâcher-prise enrichissant !
2 juillet 2017

Notre parcourt de 3800 km

Notre parcourt de 3800 km

Je suis allée chercher Bernard à l’aéroport vendredi soir, qui rentrait de son congrès de Vegas et on se préparait à passer une p’tite fin de semaine tranquille sur le bord de la mer, question de relaxer avant d’entreprendre notre longue route de retour vers le Québec.

Mais parfois, on doit changer nos plans. Nous avons donc pris la poudre d’escampette ce matin à cause des caprices de dame nature. Ça faisait déjà quelques jours que je surveillais de près la grosse dépression qui se dirigeait droit sur nous – méchante bébitte grise avec du rouge et du jaune dedans… définition : risque de tornade, orages violents, bourrasque de 100 km et plus + pluie diluvienne avec ce que les américains appellent par ici : « flash flood ». Joli cocktail qu’on ne voulait pas.

Branle-bas de combat, on range tout dans le motorisé, attache la voiture et hop… « Merci la vie » s’engouffre dans le vent avec vue sur une mer complètement déchaînée.

 

Ah oui, j’oubliais de vous dire que l’homme du motorisé est malade – Bernard a encore rapporté des microbes de Vegas! Donc je prends les commandes à deux mains, car vraiment le vent est si violent, que « Merci la vie » fait des « pas de deux » sur l’autoroute. Et surtout quand j’ai grimpé un super de beau pont à haubans jaune, rendu complètement en haut, j’ai dû garder la voie du milieu, tellement j’ai eu peur de passer par dessus bord!

 

Nous avons roulé avec ce vent pendant cinq heures et on a décidé de passer la nuit tout près de Lafayette au Walmart du coin. Cette nuit, on s’en sauvera pas; orages violents au menu. Reste à espérer que demain matin ça soit moins pire. On mettra le cap alors sur la route de Natchez, magnifique escapade de 500 miles longeant la plus vieille route des USA.

Près de 3800 km à parcourir jusqu’au Québec et avec une belle pause de 2 dodos au Michigan pour rendre visite à ma fille Jennie et nos petits enfants Mimi et Cole – du bonheur à venir et encore plus quand nous arriverons au Québec vers le 8 mai : car après presque deux ans d’absence, nous retrouverons notre famille avec Kelly, Émilie, Chloé et nos deux autres petits-enfants : Charlotte et Edgar que nous découvrirons pour la première fois! Six mois à savourer le Québec avec nos amis, la famille… Nous avons tellement hâte de tous vous revoir. À bientôt xxx

Translate »
Aller à la barre d’outils