Petite semaine tranquille chez Merci la vie

Au cœur de l’Utah!
15 August 2016
Pétropoésie – Bryce Canyon un incontournable de l*Utah
21 August 2016

Depuis une semaine que nous vivons au rythme lent de Cedar City, petite ville avec ses 30,000 habitants située dans le sud-ouest de l’Utah à 6000 pieds d’élévation. Le panorama qui entoure la ville est vraiment très beau : montagnes, canyons, rivières, petites criques, le parc Zion, Bryce et tra la la… c’est pour ça qu’on est venu ici après tout! La ville, elle, ressemble à un dortoir. Magasins aux devantures sobres et rues bien alignées, complexe universitaire conservateur, des églises de Jésus Christ presque à tous les coins de rue, un petit quartier historique qui manque de vie, de beaux parcs où je m’attendrais à entendre les rires des enfants… mais c’est pratiquement le silence à chaque fois que j’y passe. Et moi qui aime tellement saluer les gens en souriant, que ce soit ici au campement ou en ville, personne ou presque ne me répond. Même les toutous et les minous ont l’air de prendre le beat de cette ville! Depuis que nous visitons l’état de l’Utah, Bernard et moi sommes du même avis : les décors sont grandioses et spectaculaires, mais il n’y a pas d’ambiance, pas beaucoup de chaleur humaine, pas de vie, comme le vide. Comme si nous étions dans un environnement stérile, aseptisé. J’aimerais croire que ce n’est pas dû au fait que cet état compte plus de 60 % de LDS/Mormons? Je ne sais pas… disons que j’accorde à cette situation, le bénéfice du doute ! La majorité des femmes et les enfants d’ici sont habillés des oreilles jusqu’aux orteils et connectent très peu ou pas du tout avec le monde extérieur. Et sans oublier qu’il faut se rendre complètement à l’extrémité de la ville pour acheter du vin et autres alcools. Non, ce n’est pas ma tasse de thé et même que ça stimule mon brin de folie encore plus!

Les jours de semaine, nos activités sont minimalistes. Le travail occupe la grande partie de notre horaire. Et durant nos pauses, je vais à la crique avec Myco. Toutes les deux on aime sauter d’une roche à l’autre et vagabonder dans l’eau et revenir avec de belles roches ou du riff wood pour la confection de la ligne artisanale de Merci la vie. Le soir, on va en arrière de la grande école, et Myco peut courir sans limites sur un beau terrain de gazon de style « Barouk ».

J’ai aussi entrepris une réorganisation de mon espace bureau qui a généré un effet domino sur l’ensemble du motorisé dont les coins : pharmacie, médicament, garde-robe, lingerie, compartiment loisirs et crafting. Un tri nécessaire pour faire plus de place pour ma créativité et aussi brasser les énergies de Merci la vie. Quand je m’installe à mon bureau j’aime pouvoir regarder mes photos de famille et de mes amis qui me sourient, m’inspirer de ce que je vois au travers des cinq fenêtres de cette pièce, voir devant moi mes objectifs, lire mes post-its qui me font rire et réfléchir… et parfois me faire agréablement dérangé par Myco et Pink qui viennent chercher des câlins et des bisous. Jamais depuis que nous sommes partis je ne me suis sentie prisonnière de l’espace de notre motorisé. Je m’arrange toujours pour que cela soit agréable autant pour y faire dodo, que de lire, écrire, travailler et créer. Je suis contente de ses petits changements et surtout je me sens motivée à entreprendre de nouveaux projets!

Demain matin, nous partirons très tôt pour aller faire une escapade au Parc national de Bryce Canyon. Apparemment le plus beau parc des É.-U., avec son amphithéâtre multicolore de Hoodoos (cheminées de fées) sculpté dans le roc pourpre, son canyon géant, ses levers et couchers de soleil magiques… et on vous raconte la suite dans le prochain blogue! xoxoxo

Laissez votre commentaire

Translate »
Skip to toolbar