San Miguel de Allende nous accueille

Quand le chat s*en va (Minou), les souris dansent …
17 avril 2016
Bonne fête Merci la vie – 2 ans!
7 mai 2016

La route que nous avons empruntée de Villa Corona, Jalisco pour nous rendre à San Miguel de Allende dans l’état de Guanajuato, a super bien été – trajet de 6 h (environ 380 km). Bernard était aux commandes alors que moi dans mon rôle de copilote je tenais la carte papier et le GPS sur mes genoux en tout temps. Beaucoup de changements de routes secondaires a effectué, constamment surveiller s’il n’y avait pas les fameuses « taupe » (dos d’âne), des trous sur la route, bien lire les panneaux de signalisation pour les véhicules lourds… admirer un paysage magnifique et surtout d’identifier où l’on pouvait s’arrêter sur le bord de la route pour casser la croute – car le bedon du capitaine crie famine assez rapidement!

IMG_4721Deux campements existent : un à l’entrée de la ville (pour VR de moins de 26 pieds) et un autre à 10 min à la sortie de la ville. On s’est donc dirigé vers l’hôtel San Ramon, qui offre un campement basic mais avec tous les services : eau, électricité (15 ampères), service d’égout, piscine eau thermale… et
employés super gentils! Et en prime, nous sommes côte à côte avec de bons amis – Ruth & Rick que nous avions rencontré à Lo de Marcos, l’hiver dernier. Autour d’un bon verre de vin et grignotines, ils nous ont partagé généreusement toutes les informations de base du campement et ce qui était impératif à voir pour la ville de San Miguel de Allende.

San Miguel de Allende est l’une des plus vieilles et belles villes coloniales du Mexique. Elle est située dans l’État de Guanajuato au Mexique. En 2008, elle a été classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. La ville fortifiée, établie au XVIe siècle pour protéger la route intérieure royale, a atteint son apogée au XVIIIe siècle quand de nombreux édifices religieux et civils ont été construits dans le style baroque mexicain.

 

 

Pour notre 1re visite, au travers les petites rues très étroites en pierre, nous nous sommes dirigés vers la grande place centrale et nous avons rapidement repérés les bâtiments historiques qui datent du 17, 18, et 19es siècles allant du style baroque au néo-gothique. OMG – c’est fou comme s’est ravissant… peu importe où se posaient nos yeux, il y avait des trésors qui apparaissaient de partout!

Le coût du marché est plus cher aussi. Les gringos (touristes américains et canadiens) sont en grand nombre et l’on remarque une classe très aisée de gens originaire du Mexique. De jolies boutiques, antiquaires et aussi de l’art local, de grands parcs, restos de toutes sortes, marchands ambulants, tramway de ville, de la musique qui joue un peu partout. Je sens qu’on va beaucoup aimer notre incursion.

 

 

Déjà plusieurs coups de cœur :

Parroquia de San Miguel Arcangel  –  Zocalo (en pierre de rose)  –  El Jardin  –  Bibliothèque publique  –  Fabrica La Aurora

 

Nous sommes revenus ensuite au campement, question de prendre l’apéro et placoter de notre belle journée. Beaucoup encore à visiter à San Miguel et les alentours, car il y a plusieurs autres villes coloniales à proximité qu’on veut voir : Dolores Hidalgo, Guanajuato, San Luis de Postesi… les ateliers de poteries, les ruines, musées – probablement que nous resterons ici pour 2-3 semaines.

Et j’ai aussi fait une surprise à mon amoureux… pour l’inviter plus souvent à faire la siesta, je lui/nous ai offert un hamac! Mais où est donc Bernard… que Myco me demande?

Et autour de notre campement, nous avons le bonheur de voir la floraison des cactus… rose, rouge, jaune – c’est beau… Merci la vie!

Translate »
Aller à la barre d’outils