Nouvelle Orléans et plus, Louisiane

Natchez Trace Parkway, 3 États : AL, MS, TN
30 August 2018
Les Keys, Florida
31 August 2018

Trouver l'erreur

Ma première visite et ça tombe pile pendant le Festival de jazz et le 10e anniversaire de l’ouragan Katrina. Nous sommes basés à 30 minutes de New Orléans, de l’autre côté du lac Pontchartain. Notre camping le Pinecrest, est un peu pas mal négligé… il est en manque d’amour et Bernard et moi ont fait avec en se disant qu’il y a pire que ça. Notre 1re sortie fut de visiter le fameux quartier français avec son marché, ses petites rues historiques, sa cathédrale, le bord du Mississippi, et la fameuse rue Bourbon Street. Myco a fait fureur avec ses sacoches et elle a même récolté ces fameux colliers du Mardi gras – des jeunes hommes lui ont lancé du 2e étage d’un pub en reconnaissance de sa beauté!

Je me sens tiraillé par en dedans – tellement beau le quartier français par ses bâtiments d’époques d’avant-guerre (dont plusieurs ont été lourdement touchés par Katrina et restaurés), ses pubs, ses musiciens, ses couleurs, ses colliers, sa vie festive… et en même temps tellement de misère et de pauvreté aussi par de jeunes locaux qui déambulent tatoués et percé au pouce carré, des itinérants en mal de vivre, des toxicomanes qui survivent de peur et ces trois jeunes que nous avons croisés, dont un sûrement qui avait à peine 12 ans. Mon cœur a mal. Je me dis que pour plusieurs, cela est encore très difficile de reprendre la vie après Katrina.

Nous continuons nos découvertes en visitant le quartier des jardins (Garden District) – encore une fois, les maisons de style victorien nous éblouissent, la rue Magazine regorge de trésors avec ses artisans locaux, le cimetière Lafayette nous révèle ses secrets, le tramway nommé Désire passe sur la rue. Ah, et ne manquez surtout pas les petits beignets!

Plantation de cannes à sucre Houmas; Une pure merveille par ses jardins, l’art qui est omniprésent, ses magnifiques arbres trois fois centenaires, les esprits qui vagabondent ici et là, les odeurs des fleurs qui jaillissent de partout (ici c’est aussi le printemps), les amis de la nature qui se pointent le bout du nez près des étangs… la plantation s’est surtout l’amour qu’on sent et voit partout, car ses employés et propriétaires en prennent soin comme la prunelle de leurs yeux et sont très fières de vous la faire visiter! Nous avons été très gâtés – à la réception, la dame qui adorait les toutous, nous a offert un lunch gratuit dans les jardins, car elle savait qu’avec Myco nous ne pourrions tout voir – délicatesse et gentillesse hautement appréciée!

Bâton rouge : Nous sommes tombés sur une fête foraine où plusieurs artisans étalaient leurs créations, des marchands avec leurs produits locaux, des manèges et du maquillage pour les tout-petits, la police montée… quels beaux cavaliers hum! Bâton Rouge est plus sérieuse que New Orléans – nous avons visité un musée d’anciens navires de guerre, une cathédrale et le fabuleux capitole où les signatures des traités des États Unis ont eu lieu.

Une promenade au hasard : Vers les lieux où Katrina a frappé fort il y a dix ans (en bordure des bayous sauvages). Les berges des bayous sont d’une beauté sauvage, là où se mêlent désolation et vie, pauvreté et opulence. On peut y remarquer que presque toutes les maisons sont bâties sur pilotis, et parfois elles sont juchées sur de grands talons hauts. Plusieurs terrains sont vacants, un signe que plusieurs habitants de la région n’ont pu reconstruire après cette tragédie.

Nouvelle Orléans et plus, Louisiane
rechercher

Comments are closed.

Translate »
Skip to toolbar