San Cristóbal de Las Casas, Chiapas

Palenque, Chiapas
4 December 2018
Merida – Uxmal – Dzibilchaltun / Yucatan
31 December 2018

Nous avons décidé de laisser notre motorisé « Merci la vie » au campement de Palenque, et de prendre notre voiture pour parcourir les 210 km qui nous séparent de San Cristobal de las Casa, en empruntant la fameuse route #199. Ne vous fiez surtout pas au temps de parcourt que vous indiquera votre GPS… il faut compter entre 5 à 7 heures de route dépendamment s’il y a de la construction, des célébrations spéciales, les 1001 topes ou encore route bloquée par les indigènes. Nous avons été chanceux… on a fait face à de la construction + 1001 topes + célébrations de « la Guadaloupe » et petits blocages de la part des enfants indigènes. Malgré tout, la route offre un spectacle grandiose dans le cœur des montagnes du Chiapas et elle est sécuritaire (ne traînez pas à Ocosingo à mi-chemin). Ce qui m’a attristé et surpris durant ce long parcourt, c’est de voir à quel point certains indigènes sont devenus impatients et quelquefois agressifs vis-à-vis des touristes… surtout des mamans qui bloquent la route avec une corde avec de jeunes enfants : les enfants se jettent littéralement sur les fenêtres de la voiture en essayant de nous vendre fruits, bracelets, tissus… certains sont irrespectueux et exigent encore plus de pesos que nous avons offert… les enfants prennent exemple de leurs parents – c’est clair. Heureusement ce n’est pas la majorité… il y a beaucoup d’enfants qui nous arrêtent avec un beau sourire, insistant oui, mais avec respect.

Nous avons loué un joli appartement pour le weekend dans le centre historique de San Cristobal. Mignon comme tout et très bien situé, pas trop bruyant, malgré les festivités de « La Guadeloupe ».

Nous avons consulté certains guides touristiques pour nous informer sur quoi voir et faire… mais nous avons plutôt opté pour nous perdre dans la ville! Flâner dans les jolies rues de San Cristobal de Las Casas au Chiapas… c’est les traditions, les couleurs, le café, les odeurs de chocolat, les tissus, les enfants qui rient, marchés trendy, l’architecture, églises et cathédrales, petits restos vegan, bar à vins, grano-organico ou autres styles… on aime beaucoup!!!

À voir :

  • Le Zocalo – la grande place centrale des marchands
  • L’Iglesia de la Guadalupe est une jolie petite église construite en 1835 et perchée sur une colline qui donne une jolie vue sur San Cristobal
  • Centro Cultural de Los Altos;
  • Les marchés : Mercado de San Francisco, Marché artisanal de Santo Domingo et le Mercado Viejo
  • Les cascadas El Chiflon
  • Grottes de Rancho Nuevo
  • Le parc écotouristique de Rancho Nuevo est une aire naturelle située à seulement 15 km de San Cristobal.
  • Musée Na-Bolom;
  • Musée Sna-Jolobil;
  • Musée de l’ambre du Chiapas;
  • Musée de la médecine Maya;
  • Café Museo Café.
  • La cathédrale de San Cristóbal de las Casas (1535) est située sur la place du 31 mars. C’est une des façades les plus ornementées de l’art colonial mexicain.
  • L’église de la Merced a été construite en 1537. Remodelée au goût néoclassique durant le Porfiriat, elle a conservé dans sa sacristie des vestiges de sa construction originale, en particulier un arc roman soutenu par une grosse colonne décorée à la main de motifs floraux.
  • L’église Saint-Nicolas est située sur la partie postérieure de la cathédrale. Actuellement utilisée comme musée diocésain, sa construction rappelle le style mudéjar.
  • L’église de Santo Domingo est un ancien couvent. Son intérieur d’inspiration rococo, rehaussée d’une abondance de feuilles d’or et d’un maître-autel arrondi en bois.
  • De l’église del Carmen ne reste que l’arc, le couvent ayant été détruit.

Un peu d’histoire :

San Cristóbal de Las Casas est considérée par beaucoup comme la capitale culturelle du Chiapas. Elle compte une population de près de 175,000 personnes. Entourée de montagnes majestueuses, la ville est perchée à 2120 mètres d’altitude. La ville a été fondée le 31 mai 1528 par le capitaine général et lieutenant-gouverneur Diego de Mazariegos, après qu’il eut vaincu les Zoques et les Chiapanèques. Il en fit la capitale de la province du Chiapas. Elle fut l’une des premières villes de la Nouvelle-Espagne. En 1543, le frère et prêtre dominicain Bartolomé de Las Casas devint le premier évêque du Chiapas, et prit Ciudad Real comme évêché.

Le 28 août 1821, la ville de Santa Maria Comitán (actuellement Comitán de Domínguez) adopte le système de gouvernement du Mexique, et se déclare libre et indépendante, tant de la capitainerie guatémaltèque que de celle d’Espagne et invite les autres mairies chiapanèques à faire de même. Les autorités de Ciudad Real suivent peu après et la province du Chiapas se déclare indépendante le 19 mars 1823.

Le 21 février 1826 est inaugurée la première université chiapanèque, l’université littéraire et pontificale du Chiapas, qui fonctionna jusqu’en 1872.

En 1863 est proclamé le plan de Yalmús, qui permet à la ville de s’affranchir de la constitution politique mexicaine. Diverses batailles s’ensuivent, faisant fuir les Chiapanèques hors de Ciudad Real.

Le 7 mai 1857, la population fuit à Comitán de Domínguez en raison de la présence du capitaine Ángel Albino Corzo et de ses forces armées. Mais ces forces sont expulsées le 24 janvier 1864.

Une lutte de pouvoir agita Tuxtla Gutiérrez et San Cristóbal de Las Casas pendant ces années. Il y eut finalement quatre changements de capitale. Les pouvoirs furent d’abord transférés à Tuxtla en 1834 pour presque un an. Puis, ils changèrent à nouveau de ville en 1858, en 1864, et s’établirent définitivement à Tuxtla Gutiérrez par décision du gouverneur José Emilio Rabasa Estebanell en 1892.

En 1911, d’importants éleveurs et agriculteurs de San Cristobal, alliés aux Chamulas organisèrent une insurrection contre Tuxtla, qui dura deux mois pour récupérer les pouvoirs régionaux. Mais ils n’obtinrent pas gain de cause.

Le 1er janvier 1994 : L’EZLN prend la ville (es). D’autres municipalités chiapanèques sont aussi prise en même temps, mais San Cristóbal de Las Casas constitue la victoire la plus importante sur le plan médiatique. La zone militaire XXXI de Rancho Nuevo, située à l’entrée sud de la ville, est aussi attaquée par les zapatistes, mais ceux-ci échouent dans leur tentative.

San Cristóbal de Las Casas, Chiapas
rechercher

Comments are closed.

Translate »
Skip to toolbar