Voyager en VR au Mexique vous fait-il peur?

– 25 jours avant le retour vers le Mexique
1 September 2018
Dia de los Muertos – Journée des morts
18 September 2018

À l’été 2013, à la suite d’une discussion sur la simplicité, nous décidons de tout vendre (maison, meubles, etc.) pour sauter sans filet dans un rêve, que certains considèreraient comme un peu fou; vivre, voyager et travailler à temps plein à bord de « Merci la vie » notre motorisé Pusher de 40’.

Après avoir pris nos cours de VR – Merci Robert, notre première excursion (hiver 2014-15) nous a amené sur les routes de la côte est des États-Unis, du Vermont jusqu’aux Keys, puis la côte ouest de la Florida et ensuite nous sommes revenus au Québec par la Louisiane en empruntant la fameuse Natchez Trail.

Pendant ce petit voyage, je ne me souviens plus exactement quand, mais à un certain moment, nous avons fait un 1er bilan de notre route : est-ce vraiment ce que nous voulons faire, comment ça va à bord, est-ce que notre famille nous manque trop et voulons-nous que passer nos hivers aux É.-U.? Une conversation enrichissante qui nous a amenés à enclencher des recherches vers le Mexique.

Certains soirs, autour du feu, on se retrouvait à partager avec d’autres amis USA-Rv’rs notre désir de passer du côté du Mexique. À 95 % du temps, voici ce qu’on nous disait :

  • Ah! c’est tellement dangereux là bas
  • N’aurez-vous pas peur de voyager seul?
  • Les cartels de drogue vous kidnapperont!
  • Il n’y a pas grand camping avec les trois services
  • Les routes sont mauvaises — vous endommagerez votre motorisé
  • Vous ne pourrez pas traverser avec des armes (ouais vraiment, nous sommes contre les armes 🙂 )
  • Vous vous ferez voler sur les routes
  • Les policiers sont tous corrompus
  • Vous ne reviendrez pas…

Si nous avions écouté toutes ses recommandations, eh bien nous ne serions jamais allés au Mexique. Et ce qui est encore plus cocasse, c’est que pratiquement tous ces racontars n’avaient jamais mis les pieds au Mexique! Quand même, toutes ces histoires ont rendu un peu nerveux le chum.

Qu’à cela ne tienne, je suis alors passée en mode recherche intensive. Je m’abonne à une dizaine de forums/groupes de RV’rs au Mexique (Facebook), j’achète la fameuse « bible » du Mexique « Mexicain Camping » (Traveler’s Guide to Mexican Camping by Mike and Terri Church). La grande majorité de mes discussions sur les groupes FB sont extrêmement positives. Les gens en général sont très généreux de partager leur information et expérience du Mexique. J’ai posé des questions surtout sur l’aspect sécurité, mode de vie, budget, assurances véhicules et humains, itinéraires, etc.… Il faut néanmoins être vigilant sur toute la véracité de tous ces dires.

À la fin de l’été 2015, je convaincs mon conjoint de prendre une année sabbatique du Québec et de partir pour presque deux ans ininterrompus vers l’Ouest canadien, la côte Californienne et bien sûr le Mexique. Sachez qu’une fois tous les sept ans, nous pouvons décrocher de la RAMQ sans pénalité pendant 12 mois consécutifs. Si vous gérez bien le moment de votre départ, vous pourriez partir à l’aventure entre 18-24 mois! (six mois de l’année qui précède votre sabbatique + 12 mois de congé de la RAMQ + et six mois de l’année qui succède).

La planification du volet Mexique m’a pris quand même plus de temps que je n’aurais pensé. Mais croyez-moi, la planification c’est la clé vers un voyage sécuritaire et agréable. Quand je repense à plusieurs personnes qui sont « non préparées » qui ont croisé notre route au Mexique et qui voyageaient à l’aveuglette sans itinéraire précis, les cheveux m’en dressent encore sur la tête! Les gens ne sont pas pleinement conscients, à quel point qu’une bonne préparation peut vous éviter bien des mésaventures.

Voici un aperçu de cette fameuse « liste de to do ».

  • Recherche assurance véhicules (motorisés et voiture) pour le Mexique. Nous avons utilisé ce site pour effectuer une soumission : https://sb.iigins.com/quote/?aff_id=9804. Vous devez évaluer vos véhicules et indiquez les valeurs appropriées aux fins d’assurance.
    • Nous avons opté pour la compagnie Ace Seguros pour une couverture de 6 mois.
    • À votre retour au Québec, vous pouvez faire rembourser au prorata, le montant d’assurance payé pour le Mexique, auprès de votre compagnie d’assurance. Votre compagnie vous demandera de fournir : timbre d’entrée et de sortie dans votre passeport + dernière facture de sortie (essence) + copie facture assurance du MX)
  • Votre véhicule (s) aura besoin d’un TIP (temporary importation permit) (à l’exception de l’état de Sonora, Puerto Penasco, Baja Peninsula et les zones frontalières)
    • Frais pour TIP : véhicule : $ 44.USD VR : $51.75 USD Bateau : $51.75 USD (selon le taux d’échange)
    • Avoir une carte de crédit valide afin de payer les frais de dépôt sur le TIP (remboursable lors de votre retour). $400 USD pour entre 2007 et 2018. $300 USD entre 2001 et 2007 $200 USD pour an 2000 et moins
    • Important : Si le ou les véhicules(s) est financé ou est loué, une lettre d’autorisation officielle pour l’importation temporaire du véhicule au Mexique est exigée du titulaire du privilège ou de l’institution prêteuse.
  • Recherche assurance urgence Mexique (accidents-médicaments, etc.) – notre compagnie : securiglobe.com avant que nous devenions résidents temporaires du Mx
  • Photocopies des documents officiels pour passer la frontière au Mx
    • Permis de conduire et enregistrement des véhicules
    • Passeport et certificats de naissance
    • Assurance véhicules MX
  • Visas touristiques – 180 jours. Ne perdez pas votre visa, et vos reçus de paiements vous en aurez besoin à la sortie du pays.
  • Banque: carte débit, carte crédit. Achat de pesos après votre passage des frontières (machines ATM ou banque)
  • Achats d’équipement supplémentaires pour le VR (que vous ne trouverez pas au Mx)
    • un must : power surge, car l’électricité fluctue beaucoup dans certains campings du Mexique. 15 et 30 AMP. disponible la plupart du temps)
    • tuyau supplémentaire pour vidange des eaux grises/brunes, capsules ou liquide bio pour les toilettes, nettoyants bio, une pompe à eau supplémentaire
    • filtres à air, huile, essence
    • eau distillée pour les batteries
    • un bon coffre à outils bien garni
  • Visite vétérinaire (vaccins à jour) et attestation de bonne santé pour notre chienne et notre chatte
  • Cannes de sirop d’érable!!! (ne vous inquiétez pas pour la nourriture, ne surchargez pas votre frigo et congélateur, car il y a des Costco, Club Sam, Walmart et Méga épicerie à plusieurs endroits sur les routes du Mexique).

Sites internet consultés pour nos recherches :

En entrant au Mexique, arrêtez-vous dans une station Pemex et achetez-vous un atlas des routes du Mexique. Lorsque je planifie mes itinéraires, je commence toujours par visualiser sur Google Map (https://www.google.com/maps/), dans le cas d’un doute (ça passe ou non et sécurité) : je vérifie dans mon atlas ( hauteur ponts, poids véhicules, routes d’États ou secondaires etc.) et surtout je m’assure de parler aux bonnes personnes qui ont déjà pris ces routes. En restant le plus possible sur les autoroutes à péage — les cueta (oui c’est cher), vous vous éviterez un paquet de troubles et aussi faites attention aux « Topes »… les fameux dos d’âne, il y en a beaucoup et partout! Ne roulez de soir, car vous risquez de faire des rencontres inusitées: vaches, cochons, chevaux, topes… Les zones à éviter, concernant la présence de cartels de drogues: zones frontalières (aucun problème en restant sur les autoroutes), Veracruz, Acapulco, Cancun, Guerrero, sud du Chiapas. Vérifier fréquemment su r le web ou questionnez les forum sur Facebook (voir liens plus bas). Et il y aura toujours des imprévus – simplement faire confiance. Et sur les routes, faites appel aux Anges Verts.

Día de los Muertos

La vie au Mexique est simple – ne vous attendez pas à demeurer dans des campements comme chez nous ou chez nos voisins américains. La culture mexicaine est orientée sur le respect, la famille, l’entraide, l’amitié. Les Mexicains sont un peuple très fier de leur pays, accueillant et chaleureux. Ne les sous-estimés pas. C’est à nous de nous adapter à eux et non pas le contraire. Vous trouverez de tout au Mexique : la mer, les villages coloniaux, les villes historiques, les pyramides, les grottes, une faune abondante, jungle luxuriante, désert, marchés locaux, art… bref il y en a pour tous les goûts.

Nous avons été complètement séduits dès notre premier séjour. Nous sommes maintenant résidents temporaires du Mexique (voir article sur le sujet ici). Jamais, au grand jamais, nous nous sommes sentis en danger, au contraire, nous avons des amis partout maintenant. Durant les mois les plus chauds, notre motorisé est basé dans l’état du Michoacán chez notre ami Arturo qui est proprio d’un parc ECO VR (à moins d’une heure de la biosphère des papillons Monarques). L’été nous passons du temps avec notre famille au Québec et le reste du temps, eh bien on roule!

Notre prochaine aventure (entre mi-novembres 2018 à avril 2019) nous mènera au travers des états suivants : Puebla, Chiapas, Campeche, Yucatan, Quitanaroo, Ambergris Caye dans le pays Belize, Oaxaca (in land et côte du pacifique) et comme par enchantement, notre route nous offrira encore de bien jolis cadeaux de la vie!

Au plaisir de croiser votre route un jour! xoxoxo

Laissez votre commentaire

Translate »
Skip to toolbar