Oaxaca et la mer

Bacalar, Quintana Roo
22 janvier 2019
Oaxaca – Intérieur des terres
8 avril 2019

plage zipolite

La côte de Oaxaca – Pochutla, Puerto Angel, Zipolite, Mazunte, Puerto Escondito, Playa Carrizalillo :

Nous avons emprunté, de Villahermosa dans l’état de Tabasco, les routes suivantes : #180, 145, 185, 200 et 175 pour nous rendre à notre campement Ranchos Mangos à Zipolite, un des seuls à pouvoir accueillir un classe A de la grosseur de « Merci la vie » (40’). La vue depuis les routes 200 et 175 est spectaculaire et surtout il faut vraiment avoir les deux mains sur le volant, car c’est extrêmement sinueux sur ce genre de routes étroites sans accotement et en montagne – mais ça vaut le coup!

Nous sommes finalement arrivés à Zipolite en plein dans le festival des nudistes! OMG, du monde tout nu ou pas tout nu, y’en avait partout, et des autos/camions aussi – ça été tout un défi de se faufiler à partir de Puerto Angel jusqu’à Zipolite – nous avons dû détacher la voiture, et faire de notre mieux, pour ne rien accrocher au passage. Le campement Rancho Mangos est vraiment mignon avec tous les services, piscine, douches, grand terrain, villas, hôtel, internet, etc. En moins de deux, on s’installe et on court vite vite à la playa. Wow, une plage de 3 km de sable blond, de la vie because le festival, de petites cabanas en bois, de belles sculptures de bois, restos à droite et à gauche, de belles grosses vagues et tout un coucher de soleil. Je n’ai même pas le temps de déposer ma serviette, que mon Bernard enlève son maillot et court, en costume d’Adam, vers la mer ha ha ha! Alors ce fameux festival aura duré que le weekend, et immédiatement après, la ville s’est mise à respirer la paix. Zipolite, ce n’est pas compliqué, tout se trouve sur la même rue ou presque : restos, villas, lavanderia, rotisserie, vendeur de poisson, etc. En passant, l’une des origines possibles du nom de cette plage vient du langage des Zapotèques qui signifierait : « la plage des morts » (espagnol : la playa de los muertos) ainsi nommée à cause de ces dangereux courants océaniques qui ont enlevé plusieurs vies. La prudence est donc de mise pour la baignade, le buggie board et le surf. Certains visiteurs vous diront que la plage des morts se réfère au style de vie de là-bas. Une fois sur place, il est difficile d’abandonner cette oasis relaxante — « Me voy mañana »/je m’en vais demain, un demain qui n’arrive pas avant quelques jours et même parfois quelques mois.

Montage vidéo coup de coeur;

Durant notre séjour de trois semaines, nous avons effectué de mini-voyages pour découvrir un peu plus autour de nous. Pochutla est une ville qui bouillonne d’activités, spécifiquement le lundi, jour du marché. Mazunte est un petit village « hippy » où il fait bon traîner sur la plage, faire du shopping dans les boutiques locales et surtout déguster l’excellente cuisine organique et végé de plusieurs restos de la place. Il y a aussi plein de petites plages cachées ici et là, demandez aux locaux, ils vous guideront. Nous avons aussi fait une escapade sans le motorisé, à Puerto Escondido – qui m’a déçue quelque peu – j’imagine que mes attentes étaient élevées d’y voir une des plus belles plages du Pacifique avec des centaines de surfeurs défiant les plus grosses vagues de la côte… eh bien non! Rien de tout cela. Peu de surfeurs, pas de méga vagues, plage hyper busy par les « gringos », boutiques et restos « trappes-touristes ». Bref nous avons heureusement privilégié une autre petite plage — Playa Carrizalillo, à 15 min plus au nord pour y passer la journée. En résumé, nous avons beaucoup aimé notre séjour à Zipolite, notre but était de prendre une pause à la mer sans avoir trop d’activités à l’agenda. Nous avons aussi profité de nos temps libres pour compléter la transformation extrême de « Merci la vie » (voir autre article). Notre seul regret est de n’avoir pu passer du temps dans la baie de Huatalco – petit paradis avec ses plages uniques, faute de n’y avoir aucun accès internet pour travailler – même notre réseau cellulaire était totalement absent. Nous recommandons Zipolite et nous y reviendrons l’an prochain pour une plus longue période.

Oaxaca et la mer
rechercher

Comments are closed.

Translate »
Aller à la barre d’outils