Initier une clinique de stérilisation – Connecter et servir la communauté de San Francisco Lachigoló

Retour vers le Québec… le destin en aura décidé autrement.
5 juillet 2020
Bernard, Myco et moi sommes résidents de San Francisco Lachigoló depuis plus de dix mois. Nous sommes vraiment très privilégiés d’avoir été accueillis par une communauté paisible et remplie de belles valeurs humaines. Avec en surplus la magnifique chaine de montagnes Sierra Madre, dont les sommets ont une altitude moyenne de 2 500 mètres, avec des pics dépassant 3 000 mètres, nous offre une panoplie de sentiers en nature.

Avec mon amie Tamara, la marche dans ces sentiers avec nos chiens, est devenue une excursion au quotidien. Depuis plusieurs mois, déjà, Tamara nourrit, tous les deuxièmes jours, une meute de chiens errants en montagne. Tamara se fait un honneur de préparer une succulente recette pour cette douzaine de chiens. Tortillas, bouillon de poulet, céréales, et différentes surprises font en sorte de rendre ces toutous très excités et heureux de voir Tamara venir vers eux. Chaque toutou a un nom, elle leur parle et leur raconte toujours des histoires, question que la meute patiente lorsque Tamara dresse la table pour eux! Les queues balancent vigoureusement et tout et chacun sont assis et attendent le feu vert de Tamara pour manger.
Tamara et moi prenons conscience que dans la meute de 14 chiens, pratiquement tous ne sont pas stérilisées. Depuis des lunes que Tamara souhaite organiser une clinique de stérilisation, mais faute d’engagements de la communauté, de bras supplémentaires et d’argent, le projet ne sait pas encore concrétiser.

Je suggère donc à Tamara de l’aider, et de dresser un plan d’action pour que cette clinique devienne réalité et que l’on puisse aussi sensibiliser la communauté de se responsabiliser face à tous les chiens errants. En moins de temps qu’il en faut, je mets un message « appel à l’aide » sur ma plateforme de réseaux sociaux pour rejoindre des vétérinaires et bénévoles en vue de notre future clinique. Le soir même, plusieurs personnes me répondent, dont une jeune femme; Friederike Schaefer-Wildenberg de Aguilar. Ayant elle-même participé à plusieurs cliniques dans la ville de Oaxaca Juárez, elle me partage généreusement les noms de quelques vétérinaires qui seraient prêts à nous aider, moyennant un frais minimal. J’ai reçu aussi plusieurs messages d’encouragement et de gens qui voulaient devenir bénévoles. Wow, j’étais vraiment contente. En moins d’une semaine, nous avions une équipe complète pour réaliser notre projet.
Restait maintenant à confirmer notre emplacement. L’idéal serait d’approcher les propriétaires d’un ranch, qui était tout juste à côté d’où l’on nourrissait les chiens. Par chance, San Francisco Lachigoló est un petit village, et presque tout le monde se connaît. Notre proprio, Victor Saavedra, nous indique que sa nièce, Josefa Saavedra Rojas, qui est conseillère pour la culture, des sports et les loisirs, pourra nous aider avec l’emplacement. Quelques messages via Whatsapp et l’on réussit à prendre rendez-vous avec Josefa pour visiter les lieux. Ce ranch, est tout simplement magnifique, avec plusieurs bâtiments, un grand amphithéâtre, toilettes publiques et surtout l’emplacement idéal pour la meute de chiens. Josefa nous indique une salle lumineuse où le vétérinaire pourra opérer, ainsi qu’une grande salle de réveil qui est attenante. On lui explique que notre plus gros défi sera d’attraper les chiens. Pas de problème, elle nous montre une très grande volière, qui pourra abriter la meute complète la veille de la clinique et qui est très facile d’accès.
Tamara et moi on se regarde, nous sommes super heureuses que tout se déroule aussi facilement. Surtout que le propriétaire des lieux, M. Alfonso Saavedra Fuentes, nous confirme officiellement que cela lui fait grand plaisir de pouvoir aider la communauté.

On enclenche donc la deuxième partie du plan :

  • Confirmer à tous les membres de l’équipe que la date de la clinique sera le dimanche 7 juin.
  • Discuter du déroulement de la journée avec notre vétérinaire, Dr Juan José Rodriguez Ogarrio
  • Planifier la nourriture pour les chiens pour avant, pendant et après clinique
  • Planifier nourriture pour l’équipe durant la clinique : Bernard deviendra notre chef bénévole pour nous apporter un joli buffet, aidé de notre ami Bob
  • Planifier le matériel pour la clinique : gâteries, cordes, couvertures, récipient, balais, etc.
  • Dernière rencontre avec Josefa et Alfonso le proprio du ranch pour planifier la soirée pour attraper les chiens.
Finalement, la veille de la clinique, Tamara, Josefa, Alfonso, Bernard, Bob et moi, encercleront lentement la meute, qui heureusement se trouve juste à côté du Ranch. Ce n’est pas très long que les chiens aperçoivent Tamara qui tient dans ses bras, un énorme récipient de nourriture pour les attirer ver l’intérieur du Ranch, dans la volière. Alfonso nous ouvre une porte de côté pour rendre l’accès encore plus facile. Tamara commence à répandre lentement des petites portions de nourriture au sol, et marche en direction de la volière. Miracle, la grande majorité des chiens la suivent. La meute passe la 1re porte, puis la 2e et s’engage dans la volière, où un joyeux festin les attend. L’on réussit à en capturer 11 chiens, incluant 6 chiots. Trois autres chiens sont demeurés à l’extérieur, trop craintifs de nous suivre. Et avec l’aide d’Alfonso, nous avons pu en récupérer un dernier. Les douze chiens nous semblent très nerveux. Mais on se dit que cela est la bonne chose à faire. Ils ont suffisamment d’espace, de la nourriture, de l’eau et un toit au-dessus de leurs têtes. Et surtout ils seront tous prêts (à jeun) pour la clinique. Ce soir-là, un violent orage éclate. Tamara me texte, elle s’inquiète pour la meute. Je lui dis de faire confiance – tout ira bien. Puis je texte une dernière fois à toute l’équipe pour confirmer que nous sommes prêts et excités pour demain.
Le dimanche 7 juin, un soleil magnifique se pointe à l’horizon. Je prépare mon matériel et embarque le tout dans « Mini Merci la vie » et passe chercher Tamara. À l’arrivée au Ranch, Alfonso, Josefa, la directrice de la santé de San Francisco Lachigoló : Gracelia Cruz Antonio qui s’assurait que les consignes Covid 19 soient respectées, et des amis sont déjà au rendez-vous pour nous aider. Notre ami Bob ira chercher les bénévoles Miguel Delguadillo et sa charmante amie ainsi que notre vétérinaire à l’arrêt d’autobus. La meute de toutous semble tranquille, malgré que la pluie est balayée une portion de l’espace de la volière.

Notre vétérinaire, Dr Juan José Rodriguez Ogarrio (Clinique vétérinaire de Villa Zaachila) arrive et nous explique le déroulement de la journée. Pendant qu’il s’installe, il nous demande de mettre en laisse 3 chiens pour recevoir des tranquillisants. Oh, ça va être un super défi. Des chiens sauvages/errants, qui n’ont jamais été vraiment approchés par les humains. Nous avons dû retirer Tamara de cette étape, qui avec son cœur trop tendre, devenait de plus en plus inquiète du déroulement. Entre temps arrive le Président de San Francisco Lachigoló, M. Abelardo Saavedra Gusman. Nous sommes tous très heureux de le voir et surtout qu’il veut participer à la tâche avec nous tous. Ainsi donc, Alfonso, Miguel, et le président se sont donné la main et ont fait face au défi de mettre trois chiens en laisse. Je vous passe les détails, mais disons que c’était comme un mini rodéo. De les maintenir en laisse, sans se faire mordre fut une 1re étape. Ensuite, Dr Juan a été très rusé pour faire les injections de tranquillisant. Nous avons attendu au moins trente minutes, avant que les chiens soient complètement amortis, afin de leur donner une deuxième injection pour les endormir. Toute cette étape, multipliée par 12 chiens, a été la plus laborieuse de la journée. Je lève mon chapeau à notre équipe d’hommes qui a su maitriser les chiens sans trop se faire bousculer, sauf quelques égratignures ici et là.
Notre vaillant vétérinaire a opéré sans arrêt, 6 femelles et 6 mâles de 9 h le matin jusqu’en fin d’après-midi. Dr Juan a été aussi fort généreux de sa profession et a partagé son savoir avec toute l’équipe pendant les chirurgies. C’était vraiment beau de voir Alfonso, le président, et autres bénévoles, écoutés et regardés attentivement les étapes de l’opération. Notre équipe de bénévoles a excellé dans leur soutien et aide précieuse pour isoler et tranquilliser les chiens avant la chirurgie, et ensuite en après chirurgie. Tout au long de la journée, Tamara, Josefa et moi nous assurons que tout se déroule bien, prenons soin de nos chiens après la chirurgie. En mi-journée Bernard nous a comblé avec un beau buffet fait maison qui a régalé toute l’équipe.
La journée s’est bien déroulée, malgré tous les efforts impliqués de prendre en charge une meute de chiens errants/sauvages. Plusieurs personnes de la communauté sont venues faire une visite. Nous leur avons expliqué pourquoi cette clinique était si importante.

Avant de quitter, le Président de San Francisco Lachigoló nous a officiellement chaudement remerciés, de notre implication, tant qu’humaine que financière, car Tamara et moi avions couvert tous les frais pour le vétérinaire, des médicaments (antidouleurs et antibiotiques), de la nourriture et du matériel de clinique. Par la suite, nous avons terminé notre journée en sécurisant l’espace de réveil des chiens. Avec l’aide de Josefa et d’Alfonso, nous avons pu laisser les chiens se reposer en toute sécurité jusqu’au lendemain matin.

Sur le chemin du retour, nous étions certes épuisées, mais si heureuses du dénouement. La meute cessera de se multiplier, autant du côté des femelles que des mâles! Et déjà toutes les deux, nous parlions déjà d’organiser une 2e clinique pour le village San Francisco Lachigoló!
 
Nul besoin de vous dire que nous avons très bien dormi! Le lendemain, nous sommes retournés au Ranch afin de libérer la meute… sauf une petite chienne rouquine de 4 mois que je voulais garder afin de faciliter son adoption éventuelle – nous l’avons nommé Leila (qui veut dire « nuit » en hébreu). Tamara a nourri une autre fois la meute, avant que celle-ci ne disparaisse dans les champs. Alfonso et Josefa nous ont gracieusement offert de nettoyer la salle de réveil pour nous. Deux cœurs si généreux. Nous avons été vraiment été très touché de leur participation et de leur aide précieuse. Sans eux, et ce magnifique emplacement, la clinique aurait été très différente et surtout difficile. Merci tellement!
Tamara et moi savons bien que cela prendra de la patience et du temps pour sensibiliser la communauté à stériliser leur animal de compagnie. Cela ne fait pas partie des mœurs de la société. Notre objectif avec cet article, c’est de faire connaître l’histoire de la meute, afin de sensibiliser plus de personnes à s’unir ensemble et devenir plus responsable de leurs animaux. Nous avons déjà l’appui de la municipalité pour aller de l’avant pour une 2e clinique – c’était déjà beaucoup! Prochaine étape, publier cette histoire au sein de la communauté et fixer une date pour une deuxième clinique de stérilisation afin d’inviter les gens à se joindre à nous!
 
Je tiens aussi à reconnaître le leadership, la passion et le dévouement total de mon amie Tamara, sans lesquels, cette clinique n’aurait jamais vu le jour. Et nous remercions chaudement toutes les personnes impliquées dans cette belle aventure – vous avez tous fait une grande différence au sein de la communauté de San Francisco Lachigoló.
Entre temps, notre belle meute de chiens se porte très bien, la vie a repris son cours normal. Et puis, je dois vous dire aussi que Bernard, Myco et moi avons décidé d’adopter officiellement Leila, car elle apporte beaucoup de joie au sein de la famille et que c’est surtout une bonne compagne pour notre belle Myco qui aura neuf ans cet été. Merci la vie!

2 Comments

  1. Diana Bonar dit :

    I am so thankful that there are people in this world like you, Bernard and Tamara, as well as all who helped with this endeavour! So thankful to know you for so many reasons, at this time, to read such a heart warming story and feel all the dedication and love towards these beautiful creatures. With tears, happy tears, I say, “Thank-you from the bottom of my heart!”

    • mercilavie dit :

      So many thank you to you dear Diana 🙂 You know, life is much more easier, when people let shine their beautiful light all around them … because of lights, we are able to co-create with love ! Hope to see you in Oaxaca xoxoxo

Laissez votre commentaire

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils