Viva Mexico ! Viva la independencia de Mexico !

Initier une clinique de stérilisation – Connecter et servir la communauté de San Francisco Lachigoló
25 juillet 2020
Hier soir, en écrivant, j’entendais au loin le son des cloches de mon village « San Francisco Lachigoló ». C'était aussi un soir d’orage avec une pluie diluvienne, des éclairs et tonnerres ahurissants. Dans tout ce bruit, je devinais aussi ceux en échos des feux d’artifice d’Oaxaca Juárez. Hier soir c'était aussi El « Grito » de Dolores annonçant clairement le début des festivités pour le jour de l’indépendance du Mexique!

Non, cette année il n'y aura pas de grande parade, de déploiement exceptionnel de l’armée avec le président, de grande foule au Zocalo de la ville de Mexico… Par temps de Covid, l’indépendante est célébrée, mais malheureusement sans tout le faste que nous offre normalement le peuple du Mexique.

Bernard et moi sommes maintenant résidents du Mexique depuis plus de trois ans, et nous en apprenons toujours un peu plus sur la culture et l’histoire de ce beau pays. Je vous partage brièvement l’histoire de l’indépendance du Mexique;
 

Le matin du 16 septembre 1810, Miguel Hidalgo y Costilla, curé de Dolores, appelant ses paroissiens à la messe, les invita à prendre les armes contre le gouvernement espagnol. Avec quelques personnes, ils partirent en direction de Mexico. L’accompagnaient Miguel Ignacio Allende, Juan Aldama, Mariano Jiménez et Mariano Abasolo. Ils prirent la bannière de la Vierge de la Guadalupe comme drapeau, car dans la population indigène, il n’y avait rien qui les unissait autant que la dévotion à la Vierge de la Guadalupe.
Ils gagnèrent une première bataille à Guanajuato où de quelques personnes, ils en réunirent 30 000, hommes, femmes et enfants, devenant une armée sans discipline et sans obéissance. Plusieurs batailles se succédèrent dans le pays et Hidalgo déclare à Guadalajara, l’abolition de l’esclavage et la suppression des impôts payés par les Indiens.

Ceci n’a été que le début d’une longue lutte (durant laquelle Hidalgo fut fusillé) qui s’acheva le 27 septembre 1821 quand Vicente Guerrero, chef de l’armée des Trois Garanties (Religion, Union et Indépendance), entra triomphalement dans la ville de Mexico avec Agustín Iturbín, et immédiatement se forma le premier gouvernement indépendant.

El « Grito »

Chaque année, le même jour, soit la veille du jour de l'indépendance, le président prononce quelques paroles rappelant ce que les grands hommes ont fait pour le Mexique.

« Mexicanos: ¡Viva nuestra independencia!( et le peuple répond) ¡VIVA !

¡ Viva Hidalgo! ¡ VIVA!

¡ Viva Morelos! ¡ VIVA!

¡Vivan los héroes que nos dieron patria! ¡ VIVA!

¡Viva nuestra libertad! ¡ VIVA!

¡ VIVA MEXICO! ¡ VIVA!

¡ VIVA MEXICO! ¡ VIVA!

¡ VIVA MEXICO! ¡ VIVA! »

15 septembre 2020

Devant un Zócalo vide de Covid-19, AMLO lance un cri d'indépendance.
 
 
Ces quelques paroles sont les exclamations du chef de l’état mexicain à 11 heures du soir le 15 septembre de chaque année, en mémoire des héros mexicains et de l’indépendance du Mexique.

Pendant le fameux « Grito » les drapeaux ondulent, et depuis le balcon du Palais National, le président fait retentir la même cloche que le prêtre Hidalgo a fait sonner à Dolores en 1810, quand il proclama l’indépendance et invita ses compatriotes à prendre les armes.
What is Mexican Independence Day? Humorous version !
 
 

Laissez votre commentaire

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils